Smart meter

la clé intelligente d’un avenir durable au Luxembourg

La clé intelligente d’un avenir durable au Luxembourg

Depuis le 1er juillet 2016, les compteurs intelligents, dit « smart meter », font leur entrée sur le territoire du Grand-Duché. Bien qu’obligation d’un point de vue législatif, ce déploiement prend cependant tout son sens dans le cadre de la transition énergétique du Luxembourg.

Concrètement, de quoi s’agit-il ?

Jusqu’en 2020, Luxmetering, un Groupement d’Intérêt Économique formé par tous les gestionnaires de réseau luxembourgeois, assurera le remplacement des compteurs d’électricité et de gaz traditionnels. Pour sa partie, Creos déploiera 250.000 smart meters électriques et 50.000 compteurs de gaz intelligents. Le réseau sera ainsi prêt à affronter les exigences accrues de la consommation d’énergie au Luxembourg.

Quels en sont les avantages ?

De nouvelles technologies, notamment en matière de production et de stockage décentralisés ainsi qu’en termes d’électro-mobilité sont actuellement en cours de développement au Luxembourg comme partout dans le monde et pourront être facilement intégrées au réseau des smart meters. Vous n’êtes néanmoins pas obligé d’attendre la progression de ces nouvelles technologies pour que votre compteur intelligent vous soit utile. Au-delà de préparer le réseau pour l’avenir, votre smart meter vous permettra dès à présent de mieux gérer votre consommation et de ce fait, de faire des économies d’énergie et donc d’argent. L’arrivée du smart meter marquera également la fin de la lecture annuelle de votre compteur. Pour votre confort, celle-ci sera désormais effectuée à distance par votre gestionnaire de réseau et transmise directement à votre fournisseur d’énergie.

Mais en fait, qu’est-ce qu’un smart meter exactement ?

Il s’agit d’un compteur intelligent, connecté et donc communiquant qui permet de mesurer de manière précise à la fois votre consommation et production d’énergie (si vous disposez par exemple d’une installation photovoltaïque). Grâce à cette connexion, votre smart meter donnera à votre gestionnaire de réseau la capacité de suivre le niveau de consommation et donc de mieux maîtriser les flux d’électricité, en vue de garantir ainsi un réseau opérationnel à tout moment.

Electricité

Votre installation smart meter en un clin d'œil

Mais en fait, qu’est-ce qu’un smart meter exactement ?

Il s’agit d’un compteur intelligent, connecté et donc communiquant qui permet de mesurer de manière précise à la fois votre consommation et production d’énergie (si vous disposez par exemple d’une installation photovoltaïque). Grâce à cette connexion, votre smart meter donnera à votre gestionnaire de réseau la capacité de suivre le niveau de consommation et donc de mieux maîtriser les flux d’électricité, en vue de garantir ainsi un réseau opérationnel à tout moment.

Tout le monde est-il concerné ? Quand serai-je équipé d’un smart meter ?

Tous les compteurs traditionnels du Grand-Duché seront remplacés par des compteurs intelligents gratuits et le « roll-out » a débuté le 1er juillet 2016. Les clients du réseau Creos peuvent consulter la période de déploiement du smart meter dans leur région sur smarty.creos.net

Quelles données mon compteur communique-t-il ? Et à qui ?

Votre smart meter communiquera de façon anonyme à Luxmetering vos données de consommation et de production d’électricité toutes les 15 minutes, et de façon horaire pour le gaz. Ces données, cryptées par des algorithmes respectant les meilleurs standards de sécurité en vigueur, seront ensuite transmises quotidiennement à votre fournisseur d’énergie qui veillera au respect des finalités du traitement des données prescrit par la Commission Nationale pour la protection des données (CNPD).

En-dehors des données récoltées par Luxmetering, votre gestionnaire de réseau peut également établir une communication à distance avec votre smart meter pour effectuer des mises à jour du logiciel.

Le smart meter aura-t-il un impact sur mon environnement domestique ?

Les compteurs ne sont pas des émetteurs radioélectriques. Toutefois, comme n’importe quel appareil électrique, ils créent dans leur voisinage un champ électromagnétique. En pratique, l’exposition spécifique liée à l’usage du CPL (Courants Porteurs en Ligne) apparaît très faible et les transmissions sont brèves ; moins d’une minute pour la collecte des informations de consommation et quelques secondes pour la transmission d’un événement.

Des mesures effectuées par les fabricants et par l’Agence Nationale des Fréquences (ANFR) sur les compteurs CPL français du type Linky (les compteurs luxembourgeois reposent sur une plateforme technique très similaire à celle de Linky, déployés à raison de 35 mio d’exemplaires actuellement en France) ont montré des niveaux d’émissions de champ magnétique d’ordre de 0,008 µT et électrique d’ordre de 1V/m à 20 cm du compteur (sans communication). Lorsque le compteur communique, l’exposition du champ électrique augmente de 0,1 V/m. La limite réglementaire en France est de 87 V/m pour le champ électrique et de 6,25 µT pour le champ magnétique. Ces faibles niveaux d’exposition diminuent très vite dès qu’on s’éloigne du compteur et deviennent difficilement mesurables. L’ANFR a mesuré les niveaux des champs électromagnétiques émis par quelques équipements du quotidien (téléviseurs, lampes ou chargeurs d’ordinateur). Les niveaux mesurés à proximité des compteurs CPL dans la bande d’émission de 1 kHz-100 kHz sont comparables avec d’autres appareils électroménagers. Les compteurs CPL émettent nettement moins d’ondes électromagnétiques qu’une prise de babyphone connectée, qu’une perceuse sans fil, d’un réfrigérateur ou d’un grille-pain.